Gouvernement MR/NVA: « Rien d’autre qu’une tromperie! »

  • -

Le gouvernement MR N-VA n’a pas encore eu le courage de présenter de manière détaillée les aspects budgétaires de cet accord. Le PS découvre des premières mesures encore plus à droite que le programme électoral du MR, basées sur la tromperie. La grande réforme fiscale promise par le MR ne trouve quant à elle aucune application concrète.

Sur l’âge de la pension, le nouveau Ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR), disait encore ce dimanche dans Mise au Point (RTBF) que son parti « ne proposait pas de toucher à l’âge légal », dans la lignée du programme du MR. Le gouvernement MR N-VA décidait pourtant deux jours plus tard de reculer l’âge de la pension à 67 ans. Le nouveau gouvernement modifie également à la baisse le calcul de la pension, notamment celle des enseignants.

Sur le saut d’index, Charles Michel disait à la veille des élections : « C’est très clair, nous ne souhaitons pas toucher à l’indexation. » (La Première, 23/05/2014). Le gouvernement MR N-VA décide à présent d’opérer un saut d’index, véritable impôt caché sur le travail, qui coûtera 400€/an à un salaire moyen. Au-delà de cela, il prévoit de bloquer les salaires en 2015 et 2016, voire au-delà si c’est nécessaire.

Le  PS rappelle l’importance fondamentale de notre modèle fondé sur la concertation sociale. Il déplore que l’actuel gouvernement Michel-De Wever ait pris des décisions d’une grande importance sans aucune concertation avec les partenaires sociaux. Comment, dans ces conditions, imaginer qu’un véritable dialogue social puisse se nouer ?

La conclusion est limpide : les perdants sont les travailleurs, la classe moyenne, les pensionnés, les patients et les plus démunis. Les plus privilégiés sont les grands gagnants de cet accord.

Le PS interpellera vigoureusement le nouveau gouvernement Michel-De Wever la semaine prochaine au Parlement fédéral, afin d’enfin obtenir tous les détails de l’accord gouvernemental.

Plus que jamais, le PS se mobilise avec toutes les forces progressistes de notre pays, en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre, pour contrer les mesures antisociales du gouvernement MR N-VA.

source: PS